Le pouvoir utiliserait-il l’extrême droite pour limiter la libre critique de l’islam ?

Publié le par Comité 1905 Draguignan

mardi 7 octobre 2008, par Jeanne Bourdillon


Le porte-parole du mouvement des Jeunesses Identitaires, (JI), Philippe Vardon, a été condamné, pour avoir rédigé un tract intitulé « Ni voilée ni violée » à 4 mois de prison avec sursis, 5000 euros d’amende, et 2 ans d’inéligibilité. Deux autres militants identitaires ont été également lourdement condamnés. Ce tract, dans le plus pur style de l’extrême droite, met les pieds dans le plat sur des sujets comme l’islamisation de certains quartiers, et le racisme anti-blanc qu’on y constate parfois. Mais en même temps, et c’est pour cela qu’il est indéfendable, il se livre à des amalgames malsains, assimilant l’islam au viol des non-musulmanes et aux tournantes, qui n’ont l’air réservées qu’aux seules européennes de souche. Il suffit d’avoir lu le livre de Samira Bellil « Dans l’enfer des tournantes » pour comprendre que les jeunes filles de culture arabo-musulmane sont les premières victimes d’ un certain "ordre moral" et de la violence machiste de religieux et des grands frères dans les quartiers.

Pour autant, et c’est là que ce tract peut faire mouche, on ne peut nier que beaucoup de jeunes filles portent le voile pour circuler plus librement, et que celles qui s’habillent à l’européenne sont davantage exposées aux insultes et aux violences, y compris sexuelles. De même, dans certains pays, comme la Hollande, on constate une augmentation des agressions contre les homosexuels, de la part de musulmans (1), et certains discours de rappeurs prônent ouvertement le viol des filles de "colonisateurs" pour "venger le passé. "

La stratégie des extrêmistes consiste à aborder des sujets que la gauche hésite à évoquer, pour écrire ensuite des textes qui amalgament, de manière à attiser le racisme, l’ensemble d’une population à des délinquants ou à des violeurs.

Les inspirateurs des Identitaires viennent pour beaucoup des radicaux( !) du FN de Le Pen ou du MNR de Megret, se réfèrent à Charles Maurras, et affichent sur leur site leur opposition radicale au « métissage ethnique » (2). Et les Jeunes Identitaires assument des liens, sur leur site, avec un groupe comme le Comité d’Entraide des Prisonniers européens, qui assume ouvertement son attachement, sur des cartes postales, avec des fascistes historiques (3).

 

Le contexte global dans lequel se situe la lourdeur des condamnations nous amène à mesurer, d’autant plus, la mansuétude, voire l’impunité dont jouissent les écrits, les actes et les manifestations suscités par les intégristes et leurs suppôts , et dont le caractère haineux et raciste est flagrant.

Les islamistes tentent d’imposer, dans les structures comme l’Onu (lire l’interview de David Littman, dans RL 58 et le livre de Malka Marcovich, les Nations désunies), l’interdiction de toute critique de l’islam, donc le retour du délit de blasphème. la vigilance est d’autant plus nécessaire qu’en France, lors de l’affaire des caricatures, 7.000 islamistes défilaient dans les rues de Paris, pour réclamer la condamnation de Charlie Hebdo. Deux députés UMP, Roubaud et Raoult, ont demandé la réintroduction de ce délit. Le Mrap et la LDH, avec le concept frelaté d’islamophobie, ont traîné devant les tribunaux des personnes en les accusant de racisme, alors qu’elles ne faisaient qu’exprimer leur opposition à des pratiques imposées par l’islamisme politique.

Ainsi, notre amie Fanny Truchelut, pour avoir demandé à Horia Demiati de retirer son voile dans les parties communes de son gîte, sera accusée par le trio Mrap-LDH-Licra, de discrimination raciste, ce que le tribunal ne retiendra pas lors de son premier jugement. Et à Alger, Nicolas Sarkozy osa établir un parallèle entre l’islamophobie et l’antisémitisme qui sont deux concepts totalement différents, le premier exprimant le rejet d’une religion (ce qui est un droit) le second exprimant clairement un racisme (ce qui est condamnable).

Il est indispensable que tous les laïques, tous les républicains qui sont attachés à la défense des valeurs des Lumières puissent poursuivre leur lutte, comme nous entendons poursuivre celle de Riposte Laïque. A la sortie du ramadan, nous voulons pouvoir continuer à affirmer que cette pratique contreversée s’oppose à l’intégration des musulmans, est souvent un problème au travail, pour le voisinage, pour les relations sociales et est aussi médicalement néfaste.

Nous continuerons à dire qu’il est scandaleux que le voile et la burqa puissent s’imposer, en France, dans un pays laïque, et que ces tenues sont une agression contre l’égalité hommes-femmes et les combats féministes. Ces signes politiques manifestes sont souvent utilisés comme des tests de provocations par des militantes islamistes, et surtout comme un moyen de chantage et de pression sur les femmes et les jeunes filles musulmanes qui rejettent cet accoutrement politico-religieux.

Nous voulons pouvoir écrire, que la construction de mosquées devrait faire l’objet d’un grand débat national, et que, au-delà du simple financement par les fidèles (ce qui devient l’exception), il faudrait approfondir la réflexion de Chahdortt Djavann, qui pense que les démocrates ont tort de laisser les mosquées s’implanter davantage dans le paysage de la République, parce que cela contribue à la communautarisation des musulmans et ne correspond pas, la plupart du temps, au besoin exprimé par le plus grand nombre des musulmans., contrairement aux objectifs de l’islamisme politique.

Nous refusons d’avoir à craindre le tribunal, à chaque fois que nous utiliserons notre liberté d’expression, dans l’esprit des libre-penseurs qui rejetaient l’hégémonie politique de la religion catholique, il y a plus d’un siècle, pour débarrasser la société civile de son emprise.

Cette condamnation nous interpelle quant à la disparité de certaines peines. Ainsi, un islamiste qui menace de mort Robert Redeker se voit simplement condamné à 750 euros d’amende, et à 6 mois de prison avec sursis. Un musulman très pratiquant, qui sème la terreur dans un hôpital, empêchant tout médecin homme d’approcher sa femme, ne se voit condamné qu’à 1000 euros d’amende, alors qu’il a l’outrecuidance de demander 100.000 euros de dommages et intérêts à l’hôpital, son enfant étant handicapé à cause du retard de l’intervention dont il est seul responsable !

Les exemples foisonnent et se multiplient de semaine en semaine. Hassan Iquioussen explique, sur une cassette, que la Shoah est un complot entre les Juifs et Hitler pour expulser les Palestiniens de chez eux. On imagine les ravages, dans les banlieues, de la diffusion de cette cassette ! Aucun procès contre lui, aucune condamnation !

On sait que l’extrême droite a, de tout temps, su surfer sur la victimisation, pour apparaître comme la cible prioritaire du système. On s’interroge donc sur les conséquences politiques de lourdes sanctions contre les « Identitaires » comparées au laxisme à l’égard des islamo-fascistes.

Rappelons-nous que Le Pen a su remarquablement profiter de son confinement, pour jouer le « Tous pourris », et souvent tenir seul des discours sur des thèmes que les autres partis n’osaient aborder par cécité, par veulerie mâtinée de bas électoralisme.

L’extrême droite autrichienne vient de faire une percée très spectaculaire. A Cologne, parmi une manifestation de 20.000 personnes , les groupes islamo-gauchistes venus de partout se distinguent par leur violence et leurs exactions en soutenant la construction d’une insolente méga-mosquée de Cologne…

Ceux qui, comme nous, se réclament du combat républicain, anti-raciste et anti-fasciste, s’interrogent sur les retombées de lourdes condamnations de militants d’extrême droite, dans le même temps où des militants islamistes ouvertement antisémites bénéficient d’une quasi-impunité (4). Ils interpellent surtout l’ensemble des démocrates sur le danger, comme hier sur la sécurité, de laisser à des mouvements peu recommandables le monopole du combat contre l’offensive de conquête islamiste.

Jeanne Bourdillon

(1) http://pointdebasculecanada.ca/spip.php ?article235

(2) http://www.les-identitaires.com/bi.htm

http://www.les-identitaires.com/argumentaire.pdf

(3) http://www.cepe-liberte.com/cartes.htm

(4) http://fr.youtube.com/watch ?v=GkGi0mt0u_s

Publié dans Politique et société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article