Une fac intégriste bénie par l’Etat

Publié le par Comité 1905 Draguignan

Le Canard Enchaîné du 18/02/09 – H.L.

 

 

 

A l’institut universitaire Saint-Pie-X, les cours d’histoire contemporaine s’arrêtent à « la débâcle de juin 40 ». Après, c’est le vide intersidéral. Les responsables de cette faculté intégriste installé à Paris et dirigée par les fidèles de Mgr Lefebvre expliquent benoîtement au téléphone qu’il manquent du « recul suffisant pour parler des périodes plus récentes, car il y a beaucoup d’incertitudes !»

 

 

La Shoah, le régime de Pétain et la Libération, ne figurent donc pas au programme scolaire. Mais c’est sûrement un point de « détail » pour les ouailles de Mgr Williamson et de ses trois collègues récemment réintégrés par le Vatican.

 

Les saints patrons de cette fac préfèrent se concentrer sur l’essentiel : enseigner les aspects « oubliés et négligés par l’histoire officielle et les médias ». Sans oublier de dénoncer « les erreurs modernes du naturalisme, du laïcisme et du libéralisme ».

 

 

Ce joli programme qui comprend aussi l’étude de la philosophie et des lettres classiques et la « formation de maîtres » pour les écoles privées, a reçu à plusieurs reprises la bénédiction du gouvernement. En novembre dernier, la ministre des universités, Valérie Pécresse, a ainsi accordé à l’institut Saint-Pie-X le droit d’accueillir des étudiants boursiers de l’Etat. (« Marianne » 14/2). En clair : la République subventionne cette curieuse chapelle…

 

 

La gauche n’a pas été moins généreuse. En septembre 2001, - quand Claude Allègre était ministre de l’éducation de Lionel Jospin -, le rectorat de Paris a reconnu « l’autonomie pédagogique et la spécificité de l’enseignement » de l’institut Saint-Pie-X.

 

 

Cette faveur permet aux intégristes de délivrer eux-mêmes des diplômes d’Etat (licence et maîtrise). Ces ensoutanés décident seuls du programme et des épreuves d’examens. Les représentants de l’Education nationale se contentent, eux de faire acte de présence dans le jury, qui est composé en majorité d’adeptes de Mgr Lefebvre.

 

La République laïque a bien mérité une messe d’actions de grâces…

GuyMoquet

Commenter cet article