Pétition demadant l’annulation de l’accord Vatican-Kouchner

Publié le par Comité 1905 Draguignan

lundi 9 février 2009, par Patrice Decorte


Chers amis de Riposte Laïque,

Je vous envoie la pétition que nous avons lancée pour soutenir notre recours devant le Conseil d’Etat pour l’annulation de l’accord Vatican-Kouchner du 18 décembre dernier.

Pouvez-vous la soutenir et inviter tes nombreux lecteurs à la (faire) signer ?

Merci d’avance, à bientôt, amicalement,

ANNULATION DE L’ACCORD VATICAN-KOUCHNER

Depuis 1880, à l’initiative de Paul Bert et de Jules Ferry, l’attribution des titres universitaires est réservée aux seules universités publiques.

En 1984, le Conseil d’Etat a réaffirmé que ce principe du monopole de l’Etat sur la collation des grades universitaires s’imposait, même au législateur.

Le 18 décembre 2008, très discrètement et comme en cachette, a été signé par le gouvernement français et le « Saint-Siège » un accord qui met fin à ce monopole :

« Cet accord a pour objet de reconnaître la valeur des grades et des diplômes canoniques (théologie, philosophie, droit canonique) ou profanes délivrés par les établissements catholiques d’enseignement supérieur reconnus par le Saint-Siège, et de faciliter les différents cursus universitaires. »

CET ACCORD EST ANTI-LAIQUE ET ANTI-REPUBLICAIN

Anti-laïque

 parce qu’il ne respecte pas l’indépendance de l’Etat

 parce qu’il ne respecte pas non plus l’indépendance des religions, en l’occurrence la religion catholique.

 parce qu’il renonce à l’article 1 de la loi de 1905 « La République ne reconnaît, ne salarie, ni ne subventionne aucun culte ».

Anti-républicain

 puisqu’il va à l’encontre des lois et des engagements de la République : loi de 1880 – loi de1905 - avis du Conseil d’Etat de 1984

 puisque l’article 1 de la constitution de 1958 précise « la République est indivisible, laïque, démocratique et sociale »

 puisque l’église catholique devient au sein même de la République française la représentante d’un Etat étranger auquel on accorde le droit d’attribuer des diplômes et des grades universitaires.

Faciliter les cursus universitaires en Europe , c’est un souhait compréhensible, mais les instances européennes ou les textes européens ne peuvent servir de prétexte à remettre en cause les institutions laïques de la République. Le COMITE 1905 a déposé un recours devant le Conseil d’Etat pour l’annulation pure et simple de l’accord Vatican-Kouchner.

Soutenez cette initiative en signant la pétition de soutien :

http://www.mesopinions.com/annulation-de-l-accord-Vatican-Kouchner-petition-petitions-aa7ff411b416afe1d722a574e02b8c56.html

Petit historique du Comité 1905 de Draguignan

En 2006, à l’occasion du 101ème anniversaire de la loi de 1905, nous avons créé sur Draguignan le « Comité 1905 » dont l’objectif est le maintien et l’application de la loi de 1905 sur tout le territoire de la République.

Cela s’est traduit, outre la parution régulière d’un bulletin d’information, par plusieurs manifestations publiques :

 Conférence d’ Henri PENA-RUIZ le 9 décembre 2006 à Draguignan

 Première « Fête de la Laïcité » à Lorgues, le 1er décembre 2007 sur le thème : « La théorie de l’évolution et les dangers qui la menacent ».

 Rassemblement laïque avec Patrick KESSEL le 12 juin 2008 au Luc en Provence

 2ème Fête de la Laïcité le 29 novembre 2008 à Lorgues avec une conférence de Maurice VIDAL (de Riposte Laïque) sur le thème « La Laïcité, levier de l’émancipation de tous »,

Le Comité 1905 regroupe aujourd’hui une quinzaine d’ associations et d’organisations, et plus de 300 membres.

Patrice Descortes

patricedecorte@aol.com

http://comite1905.over-blog.com

Commentaire de Cyrano

Nous sommes ravis de répondre favorablement à cette demande de Patrice Decorte. Nous le faisons d’autant plus volontiers que nous avions publié, lors de notre numéro 72, un excellent article de Joëlle Losson, "Kouchner, bientôt consul honoraire au Vatican ?". http://www.ripostelaique.com/Kouchner-a-la-manoeuvre-une-fois.html Nous rappelons simplement à nos lecteurs que notre principe est de ne pas publier des pétitions telles quelles (sauf celle que nous impulsons), mais d’accepter de les relayer quand elles sont accompagnées d’un texte complémentaire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article