M. Piselli, maire de Draguignan a perdu la mémoire,

Publié le par Comité 1905 Draguignan

Communiqué du Comité 1905 du 28 octobre 2008 :

M. Piselli, maire de Draguignan a perdu la mémoire,
ou bien il ne respecte pas ses concitoyens.


           

            Nous avions pourtant dès cette époque tenu à exprimer notre inquiétude : «  … la réponse de M. le Maire, dans le paragraphe suivant nous inquiète :  «  En démocratie, si l’on veut être respecté en tant que citoyen d’une minorité, il faut d’abord, soi même, faire preuve de respect pour la majorité de ses concitoyens, dans leurs convictions, leurs croyances et leurs lois ». (ce qui est souligné l’est par nous).

                        Il y a là une possibilité de dérapage qui pose quelques problèmes. 
          
             En effet, le concept de « citoyen d’une minorité » nous était jusque là totalement inconnu et nous semble parfaitement inacceptable. La République Française reconnaît à tous ses citoyens l’égalité des droits, dont celui d’avoir le même traitement, conformément aux lois qui s’appliquent à tous. ».

Et nous avions formulé un vœu en conclusion : "… si nous prenons acte de la volonté affichée par M. le Maire de respecter la loi de 1905 de séparation des églises et de l’Etat, nous aimerions être sûrs qu’elle s’applique de la même manière à tous les cultes présents à Draguignan et que certains ne soient pas discrètement subventionnés d’une manière ou d’une autre. "

            Depuis, nous avons eu connaissance de la situation de  l’église de la Sainte Famille aux Collettes : M. Piselli, président la réunion du conseil municipal du 23 décembre 1986 a demandé aux conseillers présents : « de décider la cession, au franc symbolique, par bail emphythéotique de 99 ans, à l’association Diocésaine de Fréjus-Toulon, du lot n°6, parcelle cadastrée Section AH, N° 302, d’une superficie de 3835 M2 , en vue de l’édification d’une église et de ses annexes et de m’autoriser à signer le bail dontil s’agit et toutes pièces y relatives. »  Ce bail a été signé par le maire de Draguignan le 10 février 1987 pour une durée de 99 ans et pour un  loyer annuel    de 1 F …

Y-aurait-il un dédoublement de la personnalité ? M. Piselli version 1986/87 ne connaissant pas encore  M.Piselli version 2008 ? Perte de mémoire ou mauvaise foi et manque de respect pour ses concitoyens ?

 

Pour le CA réuni le 27 10 08,
le président Patrice Decorte
 
 patricedecorte@aol.com

Commenter cet article