Je ne partage pas votre conception de la laïcité, en attaquant l’islam, vous favorisez l’islamisme

Publié le par Comité 1905 Draguignan

mardi 14 octobre 2008, par Yvon Huet


Chers militants de "Riposte laïque",

En recevant votre revue sur Internet, je reconnais parmi vous le talent de Pierre Cassen que j’ai bien connu comme typographe militant dans la presse parisienne. Nous avons souvent conversé et polémiqué et lutté ensemble à l’occasion, comme il est de bon ton dans la famille progressiste et laïque française.

Cela dit, concernant votre approche de la laïcité, je ne la partage pas, tout simplement parce qu’elle se focalise sur une seule religion, l’Islam. Ceux qui lui tordent le coup sont avant tout les islamistes (comme Staline a tué l’idéal communiste en Russie et bien au-delà). L’Islam, que je connais assez bien, est une religion comme les autres, à mettre au crédit du patrimoine de l’Humanité. C’est aussi une civilisation brillante et une philosophie de vie qui force autant le respect que les autres, sous réserve que le cadre de son exercice soit soumis au respect des autres cultures religieuses et philosophiques, y compris celle des athées et des agnostiques, comme notre constitution républicaine le prévoit.

 

La question de la mode vestimentaire qui vous obsède est pour moi significative de la difficulté d’une communauté culturelle à accepter la différence. Concernant votre cas "d’école", je ne comprends pas pourquoi une femme musulmane qui porte un voile qui ne réduit en rien la vue devrait l’enlever, comme une hôtesse de l’air pourrait garder son charmant chapeau en conduisant, pourquoi pas !

Je citerai pour en rajouter dans l’autre sens cet exemple navrant des femmes soudanaises qui sont poursuivies par la police d’un l’Etat islamiste pour avoir osé porter des jeans américains en faisant leurs courses (certainement parce que les jeans peuvent provoquer des varices...) !

La question de la coutume vestimentaire culturelle n’a rien à voir avec la religion. La question récurrente du voile est surtout un élement du raidissement du rapport entre les communautés, et non les religions. L’Islam accepte qu’une femme musulmane, voilée ou non, reste une femme musulmane à égalité de droit et de respect. Je n’ai rien vu dans le Coran qui fasse de règlement terroriste sur ce sujet. Je n’en voudrai pas à l’école publique qui a voulu, en période de crise, protéger la neutralité de l’école contre les signes distinctifs dits religieux, mais nous sommes là dans un mélange des genres. J’aurais préféré que l’école laïque se référe au refus du communautarisme qui instrumentalise une religion ou une philosophie.

Pour en revenir à la question de départ, ce qui marque la période actuelle, c’est l’utilisation de l’Islam comme instrument de réaction au néocolonialisme. Ceux qui prennent toujours une religion ou une idée, pour en faire une arme de domination ou de revanche, ont trouvé là une sacrée opportunité, les musulmans étant paradoxalement de loin les premières victimes de l’Islamisme (en y comptant les pauvre enfants qui se font exploser pour un espoir de paradis), très loin devant la personne que vous défendez. Quant à l’impérialisme occidental en mal de reconnaissance, il a trouvé un bouc émissaire facile pour continuer d’assurer sa domination paternaliste.

Votre approche de la laïcité est donc totalement décalée par rapport aux enjeux du monde. Certes, je ne vous reprocherai pas de dénoncer une injustice, la disproportion d’une peine, de vous affranchir face au terrorisme intellectuel, aux pressions contre la liberté d’expression, notamment quand il s’agit de faire des dessins satyriques ou des billets d’humour (comme notre pauvre Siné viré par les "bien pensants" de Charlie Hebdo). Mais je vous reprocherai de faire des amalgames insoutenables qui alimentent dangereusement l’islamisme lui-même. La martyrologie est un "métier", vous le savez bien.

Vous êtes tombés dans un énorme piège. Je ne peux pas donc pas vous suivre sur ce terrain.

J’attends avec impatiences vos articles scandalisés par les excès du sectarisme qui s’empare du Bouddhisme, sa manipulation par la CIA avec ses fournitures d’armes aux extrémistes qui s’opposent à la non violence prônée par le Dalaï Lama lui-même ! ça rappelle Ben Laden, non ?

Vive la laïcité donc et à bas l’obscurantisme, même quand il s’habille de la lutte pour la laïcité, et vive l’Islam, patrimoine de l’Humanité, dont Grenade, en Espagne, est un des plus beaux fleurons. Ce sont les musulmans eux-même qui devront s’affranchir de l’Islamisme, comme nous avons pu éradiquer la bête nazie issue de notre civilisation européenne. Ne faisons pas semblant de les aider en les humiliant et en creusant les écarts. Le temps des croisés est révolu.

Aidons les plutôt (et aidons nous) en les associant à notre lutte pour la tolérance, contre les injustices sociales et la dictature des marchés financiers. L’usure est interdite en terre d’Islam. Un beau sujet de réflexion et de compréhension mutuelle quand nombre de citoyens honnêtes vont se retrouver sur le tapis...

Salut et Fraternité, Salamun Alaikum

Yvon Huet

Publié dans Politique et société

Commenter cet article