« Les nouveaux soldats du pape, Légion du christ, Opus Déi, traditionnalistes », de Caroline Fourest et Fiammetta Venner

Publié le par Comité 1905 Draguignan

mardi 2 septembre 2008, par Jean-François Chalot


L’intégrisme catholique existe bel et bien, il continue à se développer, toléré puis protégé par la hiérarchie catholique et le pape, Benoît XVI. Avec le talent qu’on leur connaît, les deux auteures ont mis leurs plumes au service d’un écrit soigné et fort utile. Le lecteur apprend à mieux appréhender la réalité des différents courants ultra-réactionnaires organisés et à comprendre pourquoi et comment s’est mis en place l’institutionnalisation et l’adoubement de ces entités par Joseph Ratzinger !

Toute l’hypocrisie de ce nouveau pape est dévoilée notamment quand il condamne par exemple la pédophilie pratiquée par de nombreux prêtres. Les abus sexuels et les viols pratiqués par des légionnaires du christ et notamment le fondateur de la légion, Marcial Maciel ont été niés, voire cachés par la hiérarchie ....et quand il fut impossible de continuer à fermer les yeux, le Vatican a dénoncé ces pratiques mais « cela n’empêche pas l’Eglise de laisser la Légion continuer à diriger des écoles, des centres de formation et des activités pour la jeunesse aux quatre coins du monde. ».

Comme à leur habitude , les deux auteures travaillent avec rigueur et refusent de cautionner des idées erronées. Il est faux d’affirmer que tel ancien ministre ou ministre actuel est membre de l’Opus Déi... Très peu de responsables politiques appartiennent à cette secte dans l’Eglise, ce qui n’empêche pas ces militants ultra réactionnaires de soutenir directement ou indirectement l’action de « l’Oeuvre » ! : « La plupart des personnalités associées à l’Oeuvre sont en fait des personnalités ayant accepté de donner des conférences dans ses cercles de réflexion ou dans ses universités, comme Jean – Pierre Raffarin ou Xavier Lemoine, maire de Montfermeil. Ces personnages de font pas partie de l’Opus Déi, mais leur présence en dit long sur l’institutionnalisation grandissante de l’organisation, y compris en France. »

Ces oeuvres ne sont pas extrêmes ou extérieures à l’Eglise, elles « font parie intégrante de la reconquête intégriste voulue par le Pape » Les traditionnalistes excommuniés par Jean Paul II vont rentrer peu pas peu dans le rang, non en faisant pénitence mais comme des « gagnants gagnants » : Ils vont pouvoir dire la messe comme ils l’entendent et la plupart de leurs idées vont être reprises officiellement par l’Eglise ! Ils sont tous vraiment, chacun à leur façon les nouveaux soldats de pape ayant une mission bien claire : aider à la reconquête et effacer les dernières scories de Vatican II...

Quant aux irréductibles organisés dans la Fraternité Saint Pie-X , ils n’attendent que l’occasion pour rallier la cause du Pape, il suffira que Ratzinger transforme les modernistes en dissidents et en revienne au temps béni où clairement, sans faux semblant ni fioriture, l’Eglise, toute puissante poursuivait sa croisade en défense de la vraie foi !

A la veille de la venue du Pape, reçue officiellement par un gouvernement qui se prépare à réviser la loi de séparation des églises et de l’Etat, ce livre est le bienvenu : Il montre et démontre que les opusiens, les légionnaires et les traditionnalistes ralliés « incarnent la ligne officielle.Et même sa nouvelle garde ».

Jean-François CHALOT

« Les nouveaux soldats du pape Légion du christ, Opus Déi, traditionnalistes » livre de Caroline Fourest et de Fiammetta Venner Editions Panama août 2008 318 pages

Publié dans Politique et société

Commenter cet article