Les islamistes et la lutte des classes

Publié le par Comité 1905 Draguignan

mardi 13 mai 2008, par Mireille Popelin


L’islam politique est la "vitrine" qui se veut présentable , la face pseudo-révolutionnaire avec laquelle une partie de notre gauche révolutionnaire voudrait s’allier contre le capitalisme et l’impérialisme (surtout l’impérialisme américain). Mais il faut savoir avec QUI on souhaite s’allier. Il faut connaître les racines de ces fondamentalistes islamiques, les racines de ces pères fondateurs et surtout leur IDEOLOGIE . Il faut donc partir de deux penseurs fondamentalistes influents :

1) Sayyid Qutb : né en 1906 à Musha en Égypte (mort en 1963). Il va contacter les Frères musulmans en 1950 (1), une organisation fondamentaliste dont nous reparlerons. Il devient rapidement le dirigeant idéologique de cette organisation dont sera issu, plus tard, le Hamas palestinien. Qutb pense que l’ignorance des musulmans provient des États laïques, des gouvernements qui se laissent tenter par la séparation de l’islam et de État. Il préconisera le renversement des gouvernements, il sera emprisonné par Nasser et exécuté en 1966. Son frère Mohammed Qutb fuit en Arabie saoudite et formera plusieurs militants dont Oussama Ben Laden

2) Sayyid Aboul Ala Mawdoudi est né en 1903 (mort en 1979) en Inde . En 1941, il fonde le Jamaat-e-islami (parti encore influent aujourd’hui et qui organisa des enlèvements et des attentats). Il veut fonder la patrie des musulmans au Pakistan. Condamné à mort lui aussi, mais lui, il sera gracié.

Ces deux fondamentalistes ont vécu et milité pendant la période du "communisme" ou du "socialisme" (ils ne distinguaient pas très bien les différences entre les courants du socialisme mais pour eux, tous ces mouvements mènent à l’oppression et à la décadence.

1) la décadence : bien sûr, ces fondamentalistes critiquent tous deux le capitalisme, mais ils disqualifient le communisme. Pour eux, il existe une troisième voie : l’islam (leur slogan ; l’islam est la solution). Mais c’est surtout l’État qui joue selon eux, un rôle néfaste puisqu’il autorise les activités formellement interdites par l’islam : les banques et l’intérêt , l’argent, l’or, la rente, la corruption, la prostitution, les abus sexuels. Le capitalisme est donc un système qui célèbre l’égoïsme, l’hypocrisie et met la propriété privée entre les mains d’un groupe restreint. Les autres sont pauvres et misérables et leur coeur est rempli du "feu de la haine".

2) la décadence : mais le communisme ne peut apporter aucune amélioration : il entraînerait une régression effrayante. Les deux "révolutionnaires" soulignent que l’islam et le communisme n’ont aucun point commun, puisque le marxisme matérialiste nie l’existence d’Allah et des prophètes ! Pensez donc !

3) la lutte des classes : l’idéologie communiste attiserait la haine entre les classes sociales (c’est exactement ce que dit Christine Lagarde, qui n’est pas islamiste mais bien de droite). Le marxisme mais aussi l’anarchie sont donc à prohiber. Mawdûdi l’indien pense même que l’existence des classes est... naturelle ! Mais avec l’aide d’Allah (qu’il en soit remercié !) et grâce à ses talents personnels, chacun peut monter dans l’échelle sociale. Et puis, la nature humaine : très important , la nature humaine ! chacun a un penchant naturel à posséder des biens.

Comme le dit si bien Hakim Arabdiou " les diatribes contre le capitalisme et le socialisme de Qutb et de Mawdûdi rappellent les diatribes d’Hitler et des nazis contre la capitalisme et le socialisme alors même que les nazis ont dévasté le monde pour les capitalistes allemands "

On connaît maintenant l’origine des Frères musulmans, Hassan Banna, le grand-père de Tariq Ramadan, dont ce dernier se réclame. Il créa son mouvement avec l’aide du colonisateur britannique . Les Frères musulmans sont-ils sur le terrain social en Égypte ? Ils ne s’impliquent pas avec les ouvriers. Récemment, une loi a liquidé la réforme agraire des années 1950, et a permis aux anciens propriétaires de récupérer leurs terres. Les Frères musulmans ? ils ont approuvé la loi ! Le gouvernement privatise depuis 20 ans le secteur public . Les Frères musulmans ? cela ne les concerne pas .

Il y eut une grève des ouvriers du textile d’Al Mahallah al Kouba : aucune participation des Frères, aucune dénonciation de la répression policière ; Ils ont même boycotté les élections municipales ! Et pourtant, le chômage, la paupérisation touchent même les classes moyennes maintenant ! et les Frères musulmans sont le plus souvent issus des classes moyennes et sont touchés par la répression policière, le gouvernement réprime leur mouvement pour éviter qu’ils prennent le pouvoir ! (et on a tendance à comprendre le gouvernement !)

Ces fondateurs de l’islam politique, des révolutionnaires "possibles alliés" en France alors qu’ils ne soutiennent nullement les ouvriers dans leur pays ? "Les ouvriers doivent toujours se rappeler le devoir qu’ils ont envers Dieu, leur âme et leur patrie " a écrit Hassan Banna . On est loin du " prolétaires de tous les pays, unissez-vous " de Marx ! Voilà pour l’idéologie !

Et nos gauchistes paradent avec ces islamistes (LCR, Verts, une partie du PCF...).

Le MRAP de Mouloud Aounit parade avec Tariq Ramadan (le descendant en ligne directe des Frères Musulmans).

Les Verts qui font la promotion du "voile partout " avec une militante de l’islam, voilée ;

 

Et les gauchistes qui manifestent aux côtés des militants de l’islam politique , savent-ils ce qui est écrit sur les drapeaux du Hezbollah par exemple ? "Ceux qui suivent le parti d’Allah seront victorieux " (verset 56 sourate 5). Quel message révolutionnaire, n’est-ce pas ? Le passage complet est tout aussi éclairant sur la tolérance et l’humanité de ces "révolutionnaires". 5-51 : ô croyants ! Ne prenez pas pour alliés les juifs et les chrétiens " Amusant quand on voit derrière le drapeau du Hezbollah ... le drapeau du Liban, des chrétiens ! Le drapeau du Hezbollah est inspiré du drapeau des gardiens de la révolution, de l’Iran ! Le Hezbollah vient d’opérer un véritable coup d’état au Liban , il a pris le contrôle de toute la partie sunnite du pays . Les chrétiens fuient, et la situation est des plus dangereuses ( c’est l’actualité des ces derniers jours ) Le 11 Mai 2008 : ce n’est plus une crise. C’est la menace d’une nouvelle guerre civile ! Le Hezbollah veut développer son PROPRE réseau de télécommunications ( contrat avec une société iranienne ) . En fait le parti de Dieu veut exercer son propre pouvoir sur TOUT le Liban . Alors, l’union des "chrétiens ’ avec le Hezbollah des mollahs, drapeaux mêlés dans les manifestations à Paris ? ?

    Ces "idiots utiles" de l’islam politique espèrent-ils entraîner le peuple de France à "faire la révolution "avec ces islamistes anticapitalistes ( ?) mais surtout antirépublicains, antiprogressistes, antilaïques et anti féministes ? Je ne ferai jamais confiance à des pseudo-révolutionnaires qui veulent libérer leur peuple ( ?) mais emprisonnent leur moitié d’humanité ; les femmes Pour leur faire confiance , il faudra qu’ils décident de rejeter :

- la charia (elle est dans la charte du Hamas et du Hezbollah)

- le gouvernement des religieux

- les religions d’état

- ils devront s’opposer à toutes les sanctions pour blasphème , apostasie

- éliminer l’oppression des femmes, excision, crime d’honneur, voile , mariage forcé

- considérer les chrétiens, les juifs etc. comme des égaux

- reconnaître aux non-croyants le droit de ne pas croire et de critiquer toutes les religions (voir la déclaration de St Petersburg).

Quand ces islamistes auront fait leur révolution, (ce n’est pas leur but, ils veulent surtout déstabiliser la République et supprimer leur ennemie la laïcité) je pourrais envisager de participer avec eux à des mouvements sociaux (nous en avons bien besoin) pour lutter contre l’ultra-libéralisme dans notre pays !

Mireille Popelin

Publié dans Politique et société

Commenter cet article