Pour un joyeux mai 68

Publié le par Comité 1905 Draguignan

mercredi 19 mars 2008, par René Cruse


Durant ses voyages au Vatican et à Ryad, d’une part, et ses déclarations au Conseil représentatif des institutions juives en France, d’autre part, le Président français peaufine et développe sans cesse un copieux discours sur les religions qui ne laisse pas d’inquiéter quelques défenseurs des valeurs républicaines. Ainsi le nouveau Chanoine de Latran ne cesse de brouiller les pistes en disant notamment, concernant une prétendue complémentarité morale, que « jamais un instituteur ne pourra remplacer un pasteur ou un curé ».

La moralité en matière sexualité, par exemple, serait alors complémentaire entre les deux camps ? La religion « fonde toute morale », est-il dit par ailleurs. Qui pourrait nier, que face à la transcendance, l’immanence est la mère de tous les totalitarismes dit l’un de ses gourous (Henri Guaino) tandis que Denis Tillac, un autre de ses gourous, ajoute : « Sarkozy a vite senti que l’islamisme deviendrait la seule alternative au capitalisme mondialisé ».

Quid alors de la laïcité et du sort réservé aux mécréants ? Puisque le mot clé de la politique de Sarkozy est le mot « espérance », de quoi s’agit-il ? que nous promet-il ? à quel Royaume de Dieu veut-il nous mener ?

Alors qu’on remet partout les catéchismes monothéistes et leurs collatéraux scientologues et autres Témoins de Jéhovah au centre de la pensée politique, on peut s’étonner de la timidité de la Gauche à défendre une priorité de notre société : la laïcité et le droit affiché de ne pas croire.

Ce serait, prétend elle, au nom du respect des croyances, et de la liberté d’opinion d’autrui qu’elle n’entreprend jamais de croisade contre « l’opium du peuple ». Ainsi par démagogie électoraliste, favorise-t-elle, entre autres, les médias religieux, les cimetières confessionnels et les nouveaux lieux de culte, c’est-à-dire de soumission.

« On n’attaque pas les fondamentaux », comme on dit aujourd’hui. Soit ! mais alors, faut-il brider nos consciences mécréantes dans l’inconscience des dogmes ? …et applaudir Sarko, tant qu’on y est ? enfin, et ce serait le comble, remercier l’Islam de nous ouvrir les yeux sur l’arrogance et l’intolérance de tous les phénomènes religieux ?

S’il y a, comme je l’espère, en MAI 2008, un vaste défilé commémorant Mai 68, j’y serai … dans le rang des blasphémateurs.

René Cruse

86 ans

et soixante-huitard avancé

Publié dans Politique et société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article