Nicolas Sarkozy salue quatre ordinations traditionalistes à Saint-Jean de Latran

Publié le par Comité 1905 Draguignan

Le chef de l'Etat, chanoine honoraire de la basilique Saint-Jean de Latran à Rome, a fait parvenir un message de félicitations lu lors de la cérémonie d'ordination par l'abbé Philippe Laguérie, ancien curé de l'église Saint-Nicolas du Chardonnet à Paris, occupée illégalement par les intégristes depuis 1977.

Le président français Nicolas Sarkozy, chanoine honoraire de la basilique Saint-Jean de Latran à Rome, a fait parvenir un message de "félicitations" à quatre diacres catholiques traditionalistes qui y ont été ordonnés samedi, a révélé lundi 24 février l'agence d'informations religieuses I.Media.
Ce message a été lu à la fin de la cérémonie d'ordination de quatre diacres - deux Français, un Italien et un Polonais - par l'abbé Philippe Laguérie, supérieur de l'institut traditionaliste du Bon Pasteur, a précisé un témoin à l'AFP.
Mgr Philippe Laguérie a précisé que le président français a "confié le soin à son chef de cabinet" de souligner combien il avait été "sensible" à la nouvelle de ces ordinations et de transmettre "personnellement" "tous ses vœux et ses félicitations aux futurs diacres".
Le Bon Pasteur, dont le siège est à Bordeaux, est une structure créée par le pape Benoît XVI en septembre 2006 pour ramener les disciples de l'évêque intégriste Marcel Lefebvre dans le giron de l'Eglise catholique.

 
La France, bastion des Lefebvristes

La France est un des bastions des Lefebvristes qui célèbrent la messe en latin dite "tridentine" et refusent les enseignements du concile Vatican II sur la liberté religieuse et le dialogue inter-religieux.
Avant de réintégrer l'Eglise catholique avec l'institut du Bon Pasteur, l'abbé Laguérie a été de 1984 à 1997 le curé de l'église Saint-Nicolas du Chardonnet à Paris, occupée illégalement par les intégristes depuis 1977.
Nicolas Sarkozy s'était déplacé le 20 décembre dernier à Rome pour recevoir le titre de chanoine d'honneur de Saint-Jean de Latran, la cathédrale du pape, une distinction purement honorifique accordée aux rois et présidents français depuis Henri IV au 17e siècle.
Le discours qu'il avait prononcé à cette occasion a provoqué une vive polémique en France. Nicolas Sarkozy y a exalté les "racines chrétiennes de la France" et évoqué "les souffrances" provoquées chez les catholiques par la mise en œuvre de l'instauration de la laïcité avec la loi de 1905. (AFP)

Commenter cet article