Simone Veil condamne les propositions de Nicolas Sarkozy

Publié le par Comité 1905 Draguignan

Simone Veil, présidente d'honneur de la Fondation pour la mémoire de la Shoah et ancienne déportée, juge "inimaginable, insoutenable et injuste" la proposition de Nicolas Sarkozy de "confier la mémoire" d'un enfant français victime de la Shoah à chaque élève de CM2. Cette idée avait été émise mercredi 13 février au dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), auquel Mme Veil assistait. "A la seconde, mon sang s'est glacé", assure-t-elle dans une interview publiée vendredi par le site Internet de L'Express.

 

if ( undefined !== MIA.Pub.OAS.events ) { MIA.Pub.OAS.events["pubOAS_middle"] = "pubOAS_middle"; } "On ne peut pas infliger ça à des petits de 10 ans. On ne peut pas demander à un enfant de s'identifier à un enfant mort. Cette mémoire est beaucoup trop lourde à porter", a-t-elle ajouté. Auparavant, M. Sarkozy avait déclaré vendredi à Périgueux que l'on "ne traumatise pas les enfants en leur faisant ce cadeau de la mémoire". Il avait brocardé "ceux qui ne sont pas choqués par une vulgarité organisée et s'offusquent que l'on parle de ce qui s'est passé dans notre pays".

 

Luc Cédelle

Publié dans Politique et société

Commenter cet article